Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'arrivée à l'aéroport de Bilbao

30 Mars 2011, 16:52pm

Publié par citybrainproject.over-blog.com

Bien avant ce voyage, j'avais conçu une image pour le moins caricaturale de ce à quoi pouvait ressembler Bilbao, analogue à celle qu’on se fait généralement d’elle : une ville de "passage" sans grand intérêt, où l’on s’arrête une journée ou deux au plus, le temps d'une visite au Musée Guggenheim. Je connaissais les traits marquants de son histoire et notamment de son passé industriel tourmenté. La crise industrielle mondiale des années 1980 avait touché la ville de plein fouet. Les secteurs de la construction navale, l’industrie de la mine et de la métallurgie dans lesquels la ville s’était spécialisée, avaient été durement affectés, entrainant ainsi les fermetures en chaîne de nombreuses usines et la montée du chômage.

 

" L’image que je concevais n’était pas nécessairement négative. .J’avais bien à l’esprit l'histoire récente de cette ville, en particulier sa transformation urbaine souvent qualifiée de "miraculeuse" tant elle était inespérée, symbolisée par le Musée Guggenheim et lui valant l’expression devenue mondialement célèbre "d’effet Bilbao" ou "d'effet Guggenheim". "

 

27 janvier 2011 - Dés l'arrivée à l’aéroport International de Bilbao, en provenance de Paris CDG, je suis d’abord surpris par l’atmosphère qui y règne. Le hall d’accueil est presque désert et en travaux, contrastant avec l’image que je m’étais faite d’un aéroport international très animé. Pourtant celui-ci accueille une moyenne de 4 millions de passagers par an, le nombre de voyageurs augmentant fortement pendant les périodes touristiques. L’aéroport, réalisé par l’architecte de renom Santiago Calatrava, ne semble pas encore achevé*. On est donc un peu déçu en arrivant. On se dit qu’on est peut-être pas arrivé pour la bonne période ou que des améliorations seront apportées d'ici quelques années, ou du moins on l'espère !

 

*J’appris plus tard que l’aéroport faisait à ce moment là, l’objet d’un programme de réaménagement du ministère de l’équipement espagnol. Il étonnant de constater que le chiffre de fréquentation moyen de 4 million de passager par an a été atteint dès 2007, resté stable depuis aujourd'hui (2015).

aeropo

Photo prise dans le hall de l'aéroport international de Bilbao, réalisé par Santiago Calatrava.

Cette première "désillusion" est suivie d’une attente d’environ une heure d’un bus de la compagnie Biskayebus pour rejoindre le centre de Bilbao (Bizcayebus est la compagnie de bus appartenant à la province de Bizcaye). La meilleure alternative est sans aucun doute le taxi. La desserte de l’aéroport est clairement insuffisante pour des modes de déplacement alternatifs à la voiture. Elle n’est pas à la hauteur des ambitions qu’est supposée représentée cette infrastructure. En roulant vers Bilbao les formes originales de l’aéroport se manifestent mais elles sont ternies par la déception que provoque l’infrastructure.

 

Commenter cet article