Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les défis de l'américanisation d'une ville moyenne de Chine : jour 3 à Dalian

4 Novembre 2013, 18:12pm

Publié par citybrainproject.over-blog.com

Les signes d'un développement et d'une internationalisation accélérés

Dalian révèle un paradoxe lié aux multiples facettes, parfois contradictoires, qui la composent. Elle manifeste un désir affiché, de projeter l’image d’une métropole moderne, dynamique et cosmopolite, tout en restant marquée par le poids des archaïsmes et par un certain repli identitaire. Ce dernier aspect remet en question la capacité d'une telle ville à assimiler une nouvelle population ethniquement et culturellement diverse. Autre exemple illustrant ce propos, la maîtrise de l’anglais, qui reste globalement faible au sein de la population locale, même dans les zones les plus touristiques. Dalian est pourtant bien perçue ,sur le plan national, comme l’une des villes les plus touristiques. Mais il s’agit bien souvent d’un tourisme local ou domestique, plutôt qu’international. La clientèle des grands hôtels est majoritairement chinoise et dans une moindre mesure japonaise ou coréenne. Même les établissements haut de gamme, supposés renvoyer une image plus « internationale» ne disposent pas toujours d’un personnel maîtrisant suffisamment l’anglais.

Ce phénomène peut s’expliquer par la vitesse exceptionnelle de développement que connait la ville et plus largement la Chine ces dernières décennies, à l'origine de certains décallages. La société urbaine semble avoir pris le virage de cette nouvelle dynamique à l’image du quartier d’affaire de Zhongshan, le 'Central Business District', où se sont installées les principales banques, sociétés de services et grands hôtels de la ville. La skyline de Dalian ne cesse de s’étendre et de se densifier, comme en témoignent les gratte-ciel alignés sur plusieurs kilomètres le long de la grande avenue Zongshan, consolidant ainsi l’image d’une ville se voulant résolument "moderne".

P1010201.JPG

Centre d'exposition de Xinghai Square. Ces deux grandes affiches sur la façade, indiquent la tenue d'évènelents liés à la ville du future et la ville intelligente.

Aux abords de Xinghai Square, les grands projets immobiliers mixtes, hôteliers, commerciaux, de bureaux ou de logements, fleurissent et de nombreuses tours construites depuis peu façonnent déjà le paysage. Les grands centres d’exposition et de congrès, jouxtant le nouveau centre financier, le Dalian International Financial Center, constituent les éléments structurant de cette nouvelle zone vitrine.

Le visage d'une société urbaine qui s'américanise à sa manière

L'américanisation urbaine ne transparaît pas seulement dans la forme du bâti, mais également dans les modes de vie. Les  grands centres commerciaux, présents sur les districts de Xigang, de Shahekou et Zongshan, constituent de véritables pôles structurant le tissu urbain. Ces gigantesques malls, construits depuis peu, apparaissent comme les emblèmes du nouveau modèle de consommation de masse à la chinoise. Les grandes enseignes connues mondialement comme Pizza Hut, Starbucks Tesco, Nike, Mc Donald, Carrefour y ont profondément ancré leur présence, en adaptant subtilement leur offre aux spécificités locales. Ce visage de la modernité projetée par Dalian est également visible à travers la densité du parc automobile, et la profusion ostensible dans tous les quartiers de voitures de haut standing : Mercedes, BMW, hummers, porsches etc.

IMG 2164

D’autres composantes illustrent également cette course à la modernité ; la présence innombrable de taxis, un système de bus performant couvrant une part importante de la ville, avec parfois l’utilisation, bien qu’elle soit encore expérimentale, de bus électriques. L'infrastructure viaire est globalement de qualité, et les principales voiries sont propres et correctement entretenues, du moins en centre ville.

Le littoral, atout paysager de Dalian

Au Sud de Zongshan, sur la partie littorale, une importante zone paysagère a été délimitée et aménagée par les pouvoirs locaux. Cet espace "vert" et vallonné, est bordé par des plages, dont la populaire Tiger Beach, connue pour avoir abrité jadis des villages de pêcheurs. Cette zone côtière et naturelle du centre de Dalian, supposée « préservée » de l'urbansiation gallopante, représente un espace d’opportunité en cœur de ville, pour le développement de projets immobiliers futures dédiés au tourisme de masse. La présence de cet immense « parc » urbain, aux abords de la ville dense, renforce l’effet de rupture paysagère ville-nature et constitue un véritable potentiel paysager pour Dalian. Sur le plan touristique, la valorisation de ce grand espace évolue rapidement mais reste encore faible en raison d’une accessibilité limitée et d’infrastructures d’accueil inadaptées.

P1010041.JPG

P1010045.JPG

Photos prises prés de Tiger Beach 

Contrastes et paradoxes ; L’envers du décor

Au-delà de ces éléments visibles, de nombreuses déficiences restent palpable. Lorsque l’on s’éloigne des principales artères de circulation, et zones les plus visitées et fréquentées de la ville, les délaissés urbains ressurgissent, à travers les espaces de friche, le bâti dégradé, une promiscuité et insalubrité de l'habitat, une voirie en moins bon état, des nuisances sonores et odorantes, la pollution et la saleté.

IMG_2115.JPG

D’un quartier voir d’une rue à l’autre, des ruptures urbaines prononcées se manifestent. Même dans les zones les plus entretenues, il n’est pas rare au détour d’une ruelle, de tomber sur de l'habitat dégradé, cotoyant de petites échoppes, commerces traditionnels et fourbis. Les rues et chaussées, servent souvent differents usages informels et traditionnels, comme le montre leur occupation par de nombreux commerces ambulants où on l’on trouve nourriture locale, objets artisanaux, vêtements et contrefaçons. 

P1010215

Aux abords de Xinghai Square quartier "vitrine" de la ville.L'exemplarité écologique du développement urbain de Dalian, affichée par la municipalité, est souvent contredite par la réalité observée sur le terrain.

IMG_2195.JPG

Marché local situé aux abords de la gare principale du centre de Dalian

L'effet de contraste s'observe également aux abords des grands chantiers de construction, où l’on peut apercevoir des ouvriers, souvent piètrement équipés, travailler sans relâche de jour et de nuit. On y trouve aussi des campements et baraquements isolés abritant des populations locales démunies, vraissemblament sur le point d'être délogées. La zone vitrine de Xinghai Square donne également à voir ce contraste, à travers l'imposant complexe commercial qui côtoie le flamboyant musée d’Art Moderne de Dalian. En apparence l’édifice, à l’architecture monumentale, avec ses grandes façades de verre, donne l’impression d’un bâtiment abritant un centre d’exposition et des galeries marchandes.

P1010192.JPG

L'édifice abritant le marché au puce

IMG_2160.JPG

L'intérieur du marché au puce

Pourtant, en y pénètrant, on découvre avec surprise ce qui ressemble à un vaste marché au puce avec toute sorte de produits locaux - tissus, vêtements, épices, aliments frais - et une immense brocante de livres, conférant au lieu un caractère quelque peu champêtre. Ainsi, au coeur d'une des villes les plus dynamiques du Nord de la Chine, cette résurgence du "traditionnel", bien que se manifestant souvent de manière dissimulée, reste omniprésente.

 

Vidéo prise le long de la principale ligne de métro qui relie le centre de Dalian à ses quartiers périphériques. On peut y observer le développement urbain spéctaculaire actuellement à l'oeuvre.

Commenter cet article